RIC, ta mère ! 

Pouvoir au peuple !

 

Peu de temps après le déclenchement de notre lutte en Gilets Jaunes, l'idée d'un Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC) a soudainement été sortie du chapeau et popularisée. Encore et toujours cette sotte histoire de référendum "citoyen" présentée comme un horizon démocratique indépassable, voire "révolutionnaire" ! Mais bien sûr !

Notre lutte initiale contre le prix de la vie s'est très vite accompagnée d'une remise en cause du système politique et démocratique en place : le peuple travailleur a commencé à comprendre qu'il n'est pas représenté, que les intérêts défendus par l'Etat ne sont pas les siens mais bien ceux des riches capitalistes. Pour l'ensemble des tenants du système, cette prise de conscience populaire n'est pas acceptable : elle risque d'encourager une volonté de prise de pouvoir par le peuple travailleur lui-même !

Les politiciens du système, concurrents à Macron, à savoir les Mélenchon, les Le Pen et autres professionnels du mensonge, se sont donc empressés de réchauffer l'idée du référendum. Ainsi, c'est uniquement pour noyer et détourner nos aspirations démocratiques que le RIC a été avancé et présenté. Et ça marche ! Par l'intermédiaire de ses politiciens et de quelques pseudo-intellectuels incultes à la Etienne Chouard, la bourgeoisie "citoyenne" est parvenue à abuser de notre naïveté en imposant son RIC comme une revendication phare au sein de notre mouvement !

Nous rappelons donc que le principe référendaire de "consultation du peuple" est une vieille arnaque typique de la démocratie bourgeoise. Avons-nous déjà oublié le précédent référendum organisé en France en 2005 à propos de la constitution européenne ? Comme à chaque fois dans l'histoire, le peuple "consulté" n'a pas été entendu et le "non" français n'a eu aucune incidence : l'Europe libérale a bien été imposée contre les peuples !

En réalité, nous autres, les travailleurs salariés, les exploités ou les prolétaires, avons depuis bien longtemps élaboré, au cours de nos luttes et/ou de nos révolutions, un autre type de pouvoir démocratique : celui des Assemblées Populaires ! Diamétralement opposée au principe du RIC et à toutes les mascarades électorales, notre démocratie révolutionnaire se construit déjà au sein de la lutte et elle concrétise notre véritable pouvoir. 

En somme, pour la bourgeoisie, pour son Etat et pour leurs cliques politiciennes, le RIC c'est l'option pour s'assurer que rien ne change réellement. Dans la continuité du "grand débat", la perspective du RIC ne serait qu'une chimère démocratique de plus, une manière de nous rabattre vers les urnes du système. Mais nous autres, les militants marxistes, nous connaissons déjà bien la musique de l'imposture, et nous disons: RIC ta mère ! Le pouvoir au peuple !