Toujours les mêmes !

 

Selon le rapport d'Oxfam, 3,7 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, n'a pas touché le moindre bénéfice de la croissance mondiale l'an dernier.

En revanche, les 1% les plus riche en ont empoché 82%. Depuis 2010, c'est-à-dire peu après le début de la « crise », la richesse de ces bourgeois a augmenté en moyenne de 13% chaque année.

Pour se mettre au diapason, le gouvernement ne perd pas de temps. À compter du 1er janvier 2018, l’impôt sur la fortune (ISF) est supprimé, pour être remplacé par le prélèvement forfaitaire unique (PFU), encore appelé « flat tax », sur les dividendes et divers placements.

D'après le document du ministère des finances, 1 % des ménages profiteront de 44 % du gain lié à la mise en place du PFU. Les plus riches bénéficieront donc d'un cadeau de 572 millions d'euros en 2018 et de 836 millions en 2019. Là encore les foyers les plus modestes bénéficieront de 0% des gains !