A travers la subtile propagande des élites médiatiques, politiques et «intellectuelles» à leur solde, nos riches dirigeants savent en effet manipuler une importante partie de l’opinion. Voici un exemple parmi tant d’autres, pour illustrer imparfaitement la pluie d’arnaques idéologiques dont nous sommes quotidiennement la cible :

L’art de culpabiliser l’opinion.

«Réduisez vite vos déchets ça déborde !» Vous avez sans doute déjà vu ce petit spot de propagande écolo, censé nous responsabiliser sur l’importance de nos déchets ménagers. Quelle petite merveille ! Ainsi, il faudrait que les familles populaires transforment leurs logements en déchetterie, ou bien encore apprennent à se débarrasser de leurs déchets par d’autres voies… en les mangeant peut-être ?!!

Le peuple n’a évidemment pas la moindre responsabilité, ni dans les emballages polluants que messieurs les capitalistes produisent, ni dans la mauvaise gestion (et la faiblesse des investissements) des pouvoirs publics dans le domaine des ordures ménagères. Et ces techniques de culpabilisation mensongère du peuple et d’individualisation des responsabilités d’ordre public, elles concernent de nombreux problèmes comme, pour prendre un autre exemple, la suppression de la pentecôte, mesure annulée (tradition catholique oblige) et transformée en «journée de solidarité» c’est-à-dire en travail non-payé, soi-disant pour aider nos anciens, alors que ces derniers sont précisément victimes des choix de désengagement criminel de l’Etat en matière de santé publique !

On ne crachera jamais assez sur l’Etat du capital !

Publié dans Combat n°7 Mars 2009