Présidentielles 2017 :

De la préparation de notre campagne révolutionnaire pour le boycott de la mascarade électorale…

 

Comme dans les précédentes échéances électorales, notre organisation a l’intention d’initier une campagne révolutionnaire acharnée pour le boycott actif des présidentielles de 2017.

 Ce sera pour nous une nouvelle occasion de frapper l’Etat bourgeois au cœur de son système de domination idéologique. Nous rappellerons ainsi que cette démocratie n’est qu’un leurre et que le peuple travailleur ne décide en réalité de rien avec les urnes du système ! Nous opposons à la démocratie biaisée de la république des riches le pouvoir démocratique des assemblées de lutte qui seules permettent de débattre et de décider réellement ! 

Positionnons-nous enfin comme des acteurs conscients de notre devenir en société ! Notre campagne, c’est classe contre classe ! C’est celle du débat politique du peuple ouvrier contre la démagogie des politiciens du système! C’est celle de la question sociale contre les manipulations du pouvoir ! Et c’est aussi celle du projet révolutionnaire communiste contre l’éternelle gestion des affaires de la bourgeoisie…

Bien-sûr, nous ne pouvons, à nous seuls, qu’impacter au niveau local mais demeurons incapables de lancer une grande campagne révolutionnaire d’envergure nationale. Dès lors la question se pose : Allons-nous, une fois de plus, être les seuls à livrer campagne, ou pourrons-nous cette fois compter sur des alliés d’extrême-gauche ? En cette période de montée d’une abstention politique dans la population, à la sortie d’un gouvernement de gauche aussi ouvertement antisocial et au vue des aspirations au débat politique qui se sont manifestées lors du mouvement de lutte de ce printemps, il semble en effet que les conditions soient excellentes pour livrer une campagne révolutionnaire unitaire et largement suivie…

Mais ce n’est jamais aussi simple. Tandis que les principales organisations ouvrières (Lutte Ouvrière, NPA, POI) s’entêteront dans la vieille tactique obsolète de «l’utilisation des élections bourgeoises» (voir «Pourquoi le boycott révolutionnaire ?», Combat n°34), que certaines organisations opteront pour le «soutien critique» aux candidats d’extrême-gauche et que les autres (anarchistes, ultragauche, etc.) se conteront de «bouder» passivement les élections, qu’allons-nous trouver comme alliés ? Nous verrons bien, mais avec ou sans alliés, nous disons :

Intervenons révolutionnairement ! Perturbons la mascarade électorale ! Démasquons les politiciens, ces menteurs professionnels à la solde du capital ! Terrorisons nos ennemis de classe ! À chacun son bourgeois !

ELIAS

Publié dans Combat n°42