Privatisation, EDF engendre du fric

 

Le médiateur national de l’énergie, une autorité administrative créée pour accompagner les petits consommateurs de gaz et d’électricité, dresse un bilan catastrophique.

Sept ans après l’ouverture à la concurrence d’EDF-GDF, la baisse des prix promise est loin d’être au rendez-vous. La facture d’électricité s’est envolée de 52,5% en moyenne pour les clients aux tarifs réglementés ! La facture de gaz a grimpé de 36% ! Avec EDF qui vous raccroche au nez si vous ne passez pas par le prélèvement automatique, c’est un véritable racket dont l’Etat est complice.

Enfin, pour ceux ayant cédé aux sirènes du libéralisme, c’est la désillusion. Le médiateur souligne une recrudescence des litiges concernant la qualité de services des nouveaux fournisseurs et évoque les difficultés de ces derniers à émettre les factures, résilier les contrats ou à rembourser les trop-perçus…

En janvier, une étude de l’Insee estimait que plus d’un ménage sur cinq étaient en situation de vulnérabilité énergétique. Comme les transports en commun, l’électricité et le gaz devraient être gratuits. La consommation des particuliers coûtent plus cher à facturer et à couper qu’à produire. Le coût des infrastructures devrait être supporté par ceux qui en sont les premiers bénéficiaires et les plus gros consommateurs : les entreprises.

Publié dans Combat n°39 été 2015