foule 10 000 mineurs armée de baton marchant en colonne, ARM combat

Mouvement de grève en Afrique du Sud :

Reste à en finir avec l'Apartheid économique !

La lutte courageuse de 3 000 mineurs de Marikana (Afrique du Sud) a pris une tournure tragique au mois d'août.

Lire la suite...

Quand la Suisse tombe dans le masochisme libéral...

 

Les travailleurs conscients du monde entier ont leur contre-exemple. Le peuple suisse a refusé à 67% par référendum la proposition initiée par le syndicat Travail Suisse d’augmenter de quatre à six semaines les congés payés.

Lire la suite...

Face à la haine du monde impérialiste, défendons la résistance de la Corée du Nord !

 

Le décès du dirigeant Kim Jong-Il, remplacé par son fils cadet Kim Jong-Un, le 17 décembre dernier, fut une nouvelle occasion pour les puissances impérialistes de matraquer à charge la république populaire de Corée du Nord.

Lire la suite...

Belgique :

Enfin un gouvernement... pour la bourgeoisie !

 

A croire que la Belgique  a eu raison de ne pas trop se presser pour mettre en place un gouvernement…

Lire la suite...

Vautour représentant l'OTAN perché au dessus d'une carte de la Syrie ARM combat

Syrie :

L'impérialisme américain démantèle le Moyen-Orient

La Syrie est en proie depuis la mi-mars à une puissante tentative de déstabilisation du pays par l’impérialisme américain et ses alliés.

Lire la suite...

Tunisie :

Quel pouvoir pour les travailleurs ?

 

Dix mois après la chute de Ben Ali, au terme d’un scrutin caractérisé aussi bien par une participation massive de la population, que par une multiplication des listes présentées, la Tunisie vient de se doter d’une Assemblée Constituante composée de 217 membres et chargée de mettre en place un nouveau cadre institutionnel.

Lire la suite...

Référendum et affrontement en Grèce.

 

Papandréou, le 1er ministre socialiste grec a démissionné. Il est remplacé par un gouvernement « d’Union Nationale » dont une large majorité reconduit les ministres actuels dans leurs fonctions et y inclut 2 conservateurs et un représentant de l’extrême-droite. Juste avant ce départ négocié, Papandréou avait évoqué de soumettre le dernier plan de rigueur imposé par la Troïka (BCE, FMI, UE) au référendum.

Lire la suite...