Après le refus du Parti de « centre » Kadima à intégrer un gouvernement d’union dirigé par  Netanyahou, (solution avancée par le président  Shimon Peres, ancien travailliste aujourd’hui au Kadima de Tzipi Livni ) le Likoud et Netanyahou se trouvent les mains libres pour former un gouvernement à « droite toute ».

Ce futur gouvernement composé du Likoud, des partis religieux (sionistes) et de l’extrême droite de Liebermann sera partisan de la ligne dure envers les palestiniens (en tous cas hostile à toute idée d’un état palestinien et à l’arrêt de la colonisation)

Pour les israéliens, c’est encore un gouvernement qui n’a rien d’autre à proposer à son peuple que la guerre, l’insécurité et une politique économique synonyme de misère et chômage.

Pour les palestiniens, ils peuvent  s’attendre à plus de bombes, plus de blocus et la misère qui va avec. Si l’on ajoute les menaces d’Israël sur l’Iran, (téléguidées par les USA) ce sont de sombres perspectives pour la région.   

FERNANDO

Publié dans Combat n°7 Mars 2009