Mais le nouveau plan d’austérité britannique apparaît comme une agression de grande envergure contre la population.

En effet, des centaines de milliers de postes de fonctionnaires nécessaires à la population vont être supprimés, les frais universitaires -déjà très élevés- vont être triplés et un projet du secrétaire d’Etat au travail, Ian Duncan Smith, va même exiger des chômeurs de longue durée qu’ils travaillent gratuitement pendant un mois, comme des esclaves,  sous peine de se voir supprimer leurs maigres allocations !

De telles mesures sont  scandaleuses et témoignent d’un mépris à peine croyable  pour les classes populaires du pays! Le peuple anglais qui, il faut bien le dire, est resté socialement apathique depuis trois décennies, doit réagir et retrouver le digne chemin de la révolte de classe ! Les étudiants ont amorcé la marche en manifestant leur colère dans la rue, parvenant même à assiéger violemment le siège du parti conservateur ! Oui, c’est par la révolte que les classes populaires de Grande-Bretagne parviendront à se faire respecter !

Publié dans Combat n°16 Novembre 2010