SNCF : Pendant que les salariés luttent, les directions syndicales capitulent !

 

Du 6 avril jusqu'aux alentours du 20 selon les secteurs et les régions, les travailleurs de la SNCF ont mené la plus longue grève dans cette entreprise depuis les 2 dernières années.

Lire la suite...

Fralib : Comment le patronat nous enfume et nous exploite !

 

L’usine de conditionnement de thé près de Marseille vient de reprendre le travail au terme de 57 jours de grève. Les salariés ont obtenu 32 euros d’augmentation, le versement d’une prime de 1200€ pour compenser les pertes de salaires et une semaine de congés payés.

Lire la suite...

BNP Paribas

 

a réalisé en 2009 un bénéfice très confortable, de 5,8 milliards d'euros (+93 %). « BNP a effectivement changé de dimension l'an dernier, reconnaît le directeur général, avec un chiffre d'affaires supérieur à 40 milliards d'euros » (+47 %).

Lire la suite...

Total : Désinvolture patronale et trahison syndicale.

 

Depuis le 12 janvier, les salariés de la raffinerie des Flandres mènent une grève déterminée contre la fermeture du site. L’usine compte 380 salariés et environ 450 sous-traitants, un grain de sable dans l’océan Total.

Lire la suite...

Procès AZF

 

Le tribunal correctionnel de Toulouse a prononcé une relaxe générale a l’issue d’une parodie de justice où le parquet et la police ont démontré leur soumission aux intérêts de l’Etat et de ses grands groupes.

Lire la suite...

France Télécom, entreprise de l'année !

 

Voici le message que Michel Deparis, cadre architecte réseau à Marseille, a écrit juste avant de se donner la mort le 13 juillet 2009 : « À l’attention de ma famille et de mes collègues de travail (…) Merci de diffuser cette lettre (…) Je me suicide à cause de mon travail à France Télécom.

Lire la suite...

La Poste : Il va falloir taper dessus pour qu'ils comprennent !

 

Les capitalistes ont les mains libres et la casse méthodique des services publics continue. En dépit des prières hypocrites de certains politiciens, intellectuels ou journalistes démagogues et intéressés; la crise n’a rien modifié du comportement des banques et de leurs marchés, ni du FMI et de sa politique.

Lire la suite...