Il y a des années que Les différents gouvernements, qu’ils soient de gauche ou de droite, s’acharnent à dégrader la qualité des services de la poste, au détriment des  usagers comme des postiers. A la Poste, des dizaines de milliers d’emplois ont été supprimés, et un grand nombre d’autres ont été remplacés par des contractuels et du personnel de droit privé, le tout dans un climat la précarisation généralisée. Pour les usagers, c’est des milliers de bureaux de postes qui ont été fermés, et une qualité de service de plus en plus médiocre.

Mais cette fois, un peu comme quand le toréador s’apprête à achever le taureau affaiblit, le gouvernement envisage de franchir la ligne rouge en projetant de faire éclater les derniers obstacles juridiques à la privatisation de la poste. Le gouvernement ment, comme à chaque fois, en prétendant vouloir sauvegarder le « caractère publique » de la Poste. C’est bien la privatisation des services postaux qui est visée par nos gouvernants, et ce au plus grands mépris des usagers, et des travailleurs de la poste. Les postiers mais aussi toute la population ouvrière, ont donc intérêt à prendre activement part à l’organisation des futures batailles.

Car seule une lutte acharnée et de longue durée permettra de faire reculer le  gouvernement.

Camarades, tous en grève ! Que notre détermination paye !

Publié dans Combat n°3 Octobre 2008