Communiqué de l'Arme Révolutionnaire Marxiste

 

[ Suite à un de nos marquages politiques, « A bas les divisions bidons ! Femmes/Hommes, tous unis contre le capital ! », nous faisons l’objet d’une infecte attaque polémique et calomnieuse de la part de féministes et autres opportunistes. Pourquoi ces derniers ne supportent pas ce mot d’ordre pourtant unitaire ? Parce que celui-ci vise à les démasquer, eux, comme leurs idées détestables. En tant que militants révolutionnaires internationalistes nous condamnons avec fermeté tous ceux qui prêchent la division dans le peuple ou entre les peuples, et plus particulièrement encore ceux qui cherchent à réhabiliter de nouvelles formes de sexisme et de racisme. C’est dans cet esprit, et pour lever toute confusion ou malentendus sur notre démarche, que nous partageons ce communiqué ]

Nous précisons tout d’abord, évidemment, que nous sommes contre toutes les violences conjugales et sexistes. Cependant, vous l’avez compris, la question n’est pas là.

Notre mot d’ordre vise à dénoncer cette énième campagne spécifique aux femmes dans un monde où nous subissons tous toutes sortes de violences. Par exemple, si de plus en plus d’hommes subissent des violences conjugales physiques, combien d’hommes chaque année se suicident ou sombrent des suites de violences psychologiques ou symboliques dans leur couple ? Si nous étions « masculinistes », nous ferions campagne sur ce genre de sujets, mais nous sommes des militants révolutionnaires en lutte contre toutes les inégalités !

Ensuite, nous sommes dans un contexte d’une lutte historique contre le pouvoir des riches, alors comment ne pas considérer cette campagne féministe autrement que comme une tentative de nous détourner d’un combat qui nous concerne tous ?! N’est-ce pas d’ailleurs Marlène Schiappa et le gouvernement qui ont lancé cette campagne féministe ?

Dans ce contexte, comment oser nous reprocher d’appeler à l’unité et à l’engagement dans la lutte ?! La vérité, c’est que ces féministes font clairement campagne avec le pouvoir bourgeois contre le peuple en lutte ! Elles ne représentent en rien les femmes du peuple et les rabaissent de façon sexiste dans un rôle d’éternelle victime de leur sexe !

Nous autres, les militants de l'ARM, nous combattons depuis toujours les différentes idéologies contemporaines qui cherchent à diviser le peuple ouvrier sur la base de considérations sexuelles, culturelles ou raciales. Nous pensons que les opportunistes qui les véhiculent, qu'ils soient féministes ou racialistes, sont des idiots utiles d'un pouvoir capitaliste qui cherche sans cesse à cliver la population en fonction du sexe, des orientations sexuelles, de l'origine culturelle ou de la "race" pour mieux gommer le clivage fondamental qui oppose l’immense majorité d’entre nous, le prolétariat, à la riche minorité d'exploiteurs, la bourgeoisie.

En tant que marxistes, nous nous opposons à l’idéologie éminemment individualiste du féminisme dit de « la troisième vague », qui a notamment réhabilité le concept de « race » et qui propage clairement de nouvelles formes de racisme (le « racialisme ») et de sexisme au sein même des milieux d’extrême gauche. Nous rappelons que cette dangereuse idéologie, appelée aussi « l’intersectionnalité », n’a strictement rien à voir avec l’histoire du mouvement ouvrier et avec son idéologie la mieux aboutie, le marxisme. Nous considérons que ces idées de la division et de la victimisation sont un poison fascisant qui participe à l’idéologie du système et qui menace toute possibilité de vivre et de lutter ensemble. Ces idées aussi puantes que délirantes sont portées par les organisations de la gauche bourgeoise et opportuniste, et participent clairement à la logique du diviser pour mieux régner qui pousse les pauvres à se bouffer entre eux pour que les riches puissent rester en paix.

Féministes, opportunistes et bourgeoisie, tout ce petit monde s’entend en effet très bien pour culpabiliser l’individu et le transformer en petit flic chargé d’imposer le politiquement correct avec ses normes, son vocabulaire (novlangue), son écriture inclusive et ses interdits.

Loin de contribuer à une quelconque élévation des consciences, ces pseudos militants à la solde du système ne font qu’encourager un individualisme émotionnel pour manipuler l’opinion au détriment de tout projet politique révolutionnaire sérieux.

Ainsi, nous condamnons l’action de toutes ces féministes qui se soumettent stupidement aux campagnes du pouvoir. Dans les faits, elles ne servent qu’à diviser obsessionnellement notre classe avec leurs réunions "non-mixte" (discrimination à l’encontre des hommes), avec leur façon de monter les femmes contre les hommes ou encore de faire passer ces derniers pour les éternels oppresseurs des femmes. Nous rappelons encore une fois que nous autres, les militants révolutionnaires internationalistes, sommes les ennemis de ces nouvelles formes de sexisme. Nous disons donc à ces opportunistes qui tentent, tels des chiens de garde de l’ordre en place, de discréditer et d’ostraciser ceux qui ne font pas le jeu du système :

Nous assumons la subversion et on vous emmerde !

Nous rappelons aussi que nous sommes des marxistes-léninistes, ni trotskystes, ni staliniens, et que notre combat contre ces graves dérives opportunistes trouve ses origines dans la tradition communiste, et plus particulièrement dans la pensée de Lénine. Il est bien dommage que nous soyons parmi les seuls à faire vivre le marxisme révolutionnaire dans le monde réel et la situation actuelle ! Nous condamnons toutes les calomnies propagées à notre encontre, et réaffirmons avec force le mot d’ordre qui a suscité cette polémique :

« A bas les divisions bidons ! Femmes/Hommes, tous unis contre le capital ! »

L’Arme Révolutionnaire Marxiste,

Le 23/10/2019 à Montpellier