Présidentielles 2017 :

Mensonges, magouilles, mépris du peuple, etc.

Ils sont tous au service de la dictature des riches…

Devenons l’arme de notre

libération !

 

L’imposture du système est totale ! Le bal indécent des politiciens suit son cours sous les regards impuissants des laissés pour compte. Nous autres, que l’on soit privés d’emplois ou que l’on s’épuise au travail, nous produisons tous mais nous n’avons rien, pas même notre mot à dire !

Les riches veulent nous faire voter ? Mais les dés sont pipés ! Tout est, dès le départ, prévu pour que rien ne change jamais ! Gauche, droite, les résultats électoraux n’ont pas la moindre incidence sur nos vies d’exploités ! Ce ne sont pas les urnes qui décident des politiques menées, ce sont les riches, les grands capitalistes. Ces parasites ont historiquement constitué l’Etat, leur république et leur démocratie, le tout dans un seul but : les servir ! Ils représentent, eux et leurs valets, moins de 5% de la population mais ils détiennent plus de 90% des richesses du pays ! Ils sont propriétaires de l’ensemble des grands médias et sont donc en capacité d’orienter l’opinion à leur guise !

Voilà pourquoi, camarades, nous subissons la même politique depuis 35 ans ! Une politique qu’aucun rapport de force suffisant n’est venu contrer sur le terrain de la lutte des classes et qui se résume ainsi : engraisser les riches au détriment des pauvres ! Ca ne s’arrêtera pas tout seul ! Et certainement pas par le vote ! Les principaux candidats ont tous ce même objectif ! Fillon et Macron l’assument et le justifient au nom de « la santé des entreprises ». Le Pen, Hamon et Mélenchon le masquent avec des fadaises nationalistes ou keynésiennes, mais le résultat sera le même ! Ils sont tous des marionnettes des puissants, des exécutants politiques à la solde des riches décideurs ! Tous les faits attestent de cette réalité : de Mitterrand artisan du retour du libéralisme jusqu’à notre cher « ennemi de la finance » Hollande, en passant par les plans de privatisation de Jospin et de ses ministres PCF, les politiciens servent une république des riches, pensée par les riches et dirigée pour les riches !

Mais une fois cette réalité admise, nous autres, les hommes et les femmes du peuple, que devons-nous faire ? Eh bien il faut s’engager résolument dans la construction d’un authentique parti révolutionnaire ! Organisons-nous et la donne va changer ! De simples spectateurs impuissants nous devons devenir des acteurs politiques, révolutionnaires et incorruptibles !

Devenons l’arme de notre libération !

ELIAS

Publié dans Combat n°43