Et la crise, dont on nous affirmait il y a peu, qu’elle ne touchera pas la France, ce sont des centaines de milliers de travailleurs, du bâtiment, de l’automobile et d’ailleurs, qui en paient déjà le prix !

Quant à Sarkozy, lui qui désirait «développer le crédit hypothécaire» pour suivre l’exemple américain, il se croit crédible aujourd’hui dans son rôle démagogique de refondateur du capitalisme financier !

La crise économique ne doit pas nous faire consentir à un seul sacrifice! Les travailleurs, les opprimés et les révoltés, doivent apprendre à imposer leur volonté aux puissants de ce monde ! Face au capital, nous pouvons et nous devons construire le rapport de force ! Et au bout du chemin, c’est plus qu’un monde meilleur qui nous attend, c’est un monde libéré de ses parasites, un monde d’égalité et de fraternité, en un mot un monde communiste ! Camarades, tout le monde debout! La solution, c’est un peuple en action !

Publié dans Combat n°4 Novembre 2008