Élections présidentielles 2022 :

 Anasse Kazib, l'imposture « ouvrière » au service des riches !

Chers camarades, la mascarade électorale a commencé, et tous les politiciens vont tenter de nous vendre leurs soupes démagogiques respectives. Tous les « candidats » à l’élection présidentielle de 2022, sans exception, cautionnent de facto cette pseudo-démocratie, celle des riches, qui a précisément été mise en place depuis plus de deux siècles pour que le peuple ne décide jamais de rien ! Parmi les ordures politiciennes qui défilent, la candidature d'Anasse Kazib pour Révolution Permanente, cette scission récente du NPA, doit d’emblée être dénoncée comme une imposture de premier ordre ! Voici déjà dans quel cadre critique nous le mentionnons dans notre dernier journal, dans l’article intitulé « Où est passé le mouvement ouvrier ? » :

3) L’extrême-gauche, un cadavre rongé par l'intersectionnalité

Nous voilà donc avec une extrême-gauche en rupture avec sa classe sociale d’origine et qui se laisse inéluctablement absorber par la bourgeoisie organisée, que ce soit sous une forme associative ou directement politique. Mais le problème de ce milieu ne s'arrête pas là : très opportuniste, hostile à l'organisation et souvent composé de petits bourgeois dépourvus de conscience collective, ce milieu devient une des principales courroies de transmission de l’idéologie du pouvoir. Ainsi, en poussant l'individualisme jusqu'à son paroxysme, il en arrive à basculer dans le contraire des valeurs ouvrières : l’intersectionnalité ! Cette imposture idéologique tout droit venue des États-Unis, consiste à diviser le peuple en fonction de différentes lubies individualistes et identitaires. Origine culturelle, identité ou orientation sexuelle, et même nos prétendues « races » sont ainsi devenues, par l’intersectionnalité, des leviers pour dissoudre le clivage qui oppose toute notre classe aux exploiteurs capitalistes.

En résumé, ce milieu revendiqué d’extrême-gauche, non content d'avoir renoncé à ses vieux idéaux communistes ou anarchistes, en est arrivé au point où il défend une des pires idéologies bourgeoises ! En effet, l'intersectionnalité est à la fois sexiste et raciste, il s'agit d'un véritable venin contemporain pour saper l'unité des opprimés et s’affirmer comme la nouvelle police de la pensée ! La bourgeoisie ne s'y trompe pas, au travers de ses politiciens (comme Marlène Schiappa) ou bien de ses médias, elle ne cesse de l’encourager... Il y a encore dix ans, cette idéologie alors naissante en France était communément considérée comme d’extrême droite, avec des partis comme la Tribu K (des néo-nazis noirs) et les « Indigènes de la république » (parti ouvertement raciste). Mais aujourd'hui, ce sont carrément les milieux issus de l’extrême-gauche qui sont les plus zélés à l'incarner, et ce, jusque dans les prochaines élections avec ce gros porc opportuniste d'Anasse Kazib, le candidat de Révolution Permanente (scission du NPA) !

Anasse Kazib était d'abord l'archétype de l'opportuniste ouvrier. Cheminot et syndicaliste à Sud-Rail, il a vite pris du galon médiatique en devenant la caution de « gauche » de l'émission d’extrême-droite Les Grandes Gueules sur RMC, et au travers de nombreuses invitations télévisées. Radio ou télévision, inutile de rappeler que la bourgeoisie ne sélectionne pas son « ouvrier de service » par hasard... Mais, nous l’expliquons plus haut, Anasse Kazib n'est pas seulement l'opportuniste ouvrier porté au devant de la scène et instrumentalisé par les riches, il est aussi un militant intersectionnel conscient, qui maquille par une étiquette ouvrière son rôle pour le système capitaliste. Sans pouvoir ici être exhaustif, rappelons succinctement les principaux positionnements politiques de cet imposteur :

  • Soutien total à la dictature « sanitaire » orchestrée par le gouvernement de Macron. Révolution Permanente va même plus loin que Macron en regrettant, entre autres, la levée de l’obligation du port du masque pour les enfants à l’école ! Anasse Kazib fait la promotion de la « vaccination massive mais pédagogique » (?!!) en prenant pour exemple... l'Etat d'Israël !
  • Collaboration systématique avec des partis politiques de la bourgeoisie (LFI, EELV, PS, PCF, etc.) pour soutenir leurs pseudo-luttes sociétales destinées à nous détourner des vrais problèmes de notre classe sociale.
  • Alliance avec les fascistes religieux (quand Révolution Permanente défile aux côtés du CCIF, une organisation contrôlée par les Frères Musulmans, ou encore son soutien scandaleux à l’association islamiste BarakaCity), justifiée par la pseudo « lutte contre l’islamophobie » !
  • Réhabilitation d'un discours et d’un clivage racial avec l’usage décomplexé du mot « race », ainsi qu'avec l'utilisation de l'ignoble qualificatif de « racisés » (?!!) pour opposer les travailleurs entre eux en fonction de leur origine.

Pour ces raisons et pour bien d'autres encore, nous dénonçons l'imposture de sa candidature et promettons de la combattre au même titre que tous les candidats aux élections présidentielles !

Boycott actif des élections présidentielles 2022 !

En avant, toujours fidèles à notre classe,

préparons la Révolution communiste !

 

Lien du tract en version PDF