Confinement, bâillonement, couvre-feu, et maintenant :

L'APARTHEID SANITAIRE !

 

La dictature « sanitaire » a pris une ampleur historique. Après deux ans de lutte en Gilets Jaunes, l’État des riches et sa clique gouvernementale macroniste, avaient bien besoin d’un prétexte sanitaire pour remettre le peuple ouvrier à sa place d’esclave !

Qu’importe nos libertés et notre santé, pour ces gens-là, les capitalistes et leurs sbires politiciens, l’important n’est pas là ! En réalité, nous subissons avant tout une politique de dressage de masse dans l’intérêt exclusif d’un système économique et politique fondé sur la soif de profits.

Le dernier discours de Macron illustre une fois encore le sens de cette politique : toujours moins d’argent pour les hôpitaux publics mais toujours plus de fric dans les poches des laboratoires pharmaceutiques privés, ces capitalistes si pressés d’écouler leur soupe commerciale - pardon, « vaccinale ! » - directement dans nos veines ! Qu’importe le faible recul clinique sur les nouveaux vaccins, le contexte estival ou encore la dangerosité très relative du Covid, nous subissons bien une obligation déguisée et ségrégationniste de vaccination ! Les commerçants devront ainsi jouer le rôle de petits flics, et tous ceux privés de « pass sanitaire » seront inéluctablement condamnés à la marginalisation, voire à la mort sociale ! Le procédé est ignoble et la réaction populaire de ce 14 juillet 2021 est tout à fait légitime !

Parallèlement, la politique annoncée de l’État au niveau social prévoit entre autres choses de réduire les indemnités chômage et de repousser l'âge de départ à la retraite… La violence de la dictature « sanitaire » ouvre une fenêtre parfaite à la bourgeoisie pour imposer une énième aggravation de nos conditions de vie, de notre pauvreté et de notre misère. Traités comme du bétail apeuré, toujours plus contrôlés, privés de nos libertés et divisés, nous sommes condamnés par le pouvoir à être toujours plus exploités ! Mais, cette fois, la pilule gouvernementale ne passe pas, nous sommes toujours plus nombreux à comprendre le sens de cette mascarade sanitaire, tout comme nous comprenons de mieux en mieux l'arnaque électorale... Tout est fait pour que ce système reste en place !

Camarades travailleurs, avec ou sans emplois, organisons-nous et devenons le fer de lance de la prochaine explosion populaire ! Avec nous, préparons la Révolution !

 Le pouvoir au peuple !

Lien du tract en PDF