Le plan de Trump sert l'apartheid israélien

 

Après la décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, puis l’annexion du plateau du Golan, les Etats-Unis continue leur entreprise de démolition de la région au profit de leur allié israélien. Donald Trump a présenté, mardi 28 janvier son plan pour la Palestine en compagnie de Benyamin Netanyahou, le 1er ministre israélien dans lequel ils exposent leur vision de la création d’un Etat palestinien.

Ce plan consacre la domination d’Israël  proposant d’annexer « sans attendre » les colonies illégales en Cisjordanie à l’Etat hébreu et en refoulant définitivement les palestiniens dans la banlieue de Jérusalem. De plus, en contrepartie de la perspective d’un ersatz d’Etat, les palestiniens doivent renoncer au droit au retour des réfugiés des guerres de 1948 et de 1967 ainsi qu’au contrôle de l’accès à leur propre territoire.

La prétendue solution de la création d’un Etat palestinien au sein d’un territoire totalement sous le contrôle d’Israël se plante comme la véritable continuité de la politique de colonisation d’Israël contre les palestiniens. Comme nous l’avions déjà écrit la politique des deux Etats en Palestine ne se réalisera que sous le joug économique et militaire Israélien, et alimentera la juste colère des palestiniens envers l’Etat Israélien. Cette fausse solution ne sert que la domination de la classe bourgeoise qui  alimente les considérations communautaires ou religieuses comme instrument de division et condamnent les peuples à la guerre et à la misère.

Seule la lutte contre l’oppression capitaliste par l’union des travailleurs amènera la destruction d’Israël et la création d’un nouvel Etat révolutionnaire palestinien garant d’une véritable égalité entre les peuples.

Vive la résistance palestinienne !

 A bas Israël et l’impérialisme américain, construisons l’Etat des travailleurs !